L'IBET, l’indice pour mesurer le bien être au travail

Publié le par net-bien-etre-en-entreprise.over-blog.com

Ou comment objectiver la subjectivité individuelle et collective des organisations
La prise en compte de la performance sociale dans la juste appréciation de la contribution globale des entreprises et des organisations devient incontournable tant pour les actionnaires, que pour les dirigeants ou autres parties prenantes internes et externes.

Pour les actionnaires, la perte d’image à un impact direct sur le cours de bourse et la performance sociale masque souvent une défaillance de gouvernance, donc du mandataire social et de la prise en compte des risques opérationnels liés au capital humain.

Il a alors une vue biaisée de son EBIT(Earnings Before Interest & taxes), sa sacro sainte création de valeur et craint qu’un audit indépendant puisse révéler un BADWILL SOCIAL© caché, venant ruiner sa stratégie strictement basée sur la performance financière.
Il en va de sa réputation et de la garantie de passif pour des avocats d’affaires à l’affut du moindre contentieux possible.
A l’inverse il pourra valoriser un GOODWILL SOCIAL© pour avoir mis en place une stratégie de performance sociale en complément de sa performance économique...

Lire la suite : http://www.communique-de-presse-gratuit.com/bien-etre-au-travail-un-indice-pour-mesurer-la-performance-sociale-des-entreprises_53799.html

 

Article mis en page par 1ndre TANZI - Libraire Numérique©

Commenter cet article